Les taux des crédits immobiliers sur septembre 2022

Les taux des prêts immobiliers s’envolent depuis début 2022. Où en sommes-nous en cette rentrée de septembre 2022 ? A quel taux s’attendre sur votre dossier ? Elements de réponse dans cet article !

Découvrez nos comparateurs Gratuits :
🧮 Taux de prêt immobilier
☂️ Assurance de prêt
🏠 Assurance habitation

Une augmentation continue des taux immobiliers en 2022

Alors qu’un beau dossier (revenus supérieurs à 4000€, apport et épargne) pouvait obtenir un taux à 1% sur 25 ans en décembre dernier, il est clair que la note a été multipliée par 2 depuis. L’impact est énorme pour l’emprunteur en terme de coût du projet.

Prenons pour exemple un prêt de 300 000 € sur 25 ans. Voici la différence de coût entre un prêt à 1% et un prêt à 2% :

Taux 1%
Montant des intérêts : 39 186 €

Taux 2%
Montant des intérêts : 81 468 €

La différence de coût entre ces 2 prêts est de plus de 40 000 € !

Les taux ont ainsi augmenté continuellement depuis janvier dernier, impactant directement les emprunteurs. En effet, alors qu’ils pouvaient avoir un budget confortable en début d’année, ils doivent désormais faire des concessions.

Prenons l’exemple d’un couple gagnant 4000 € par mois et n’ayant aucun crédit en cours :

  • En début d’année, ils pouvaient emprunteur jusqu’à 340 000 € de crédit sur 25 ans
  • Désormais, ils doivent se limiter à 300 000 € !

Au delà de cette hausse du coût du crédit, le vrai problème rencontré aujourd’hui est que les prix de l’immobilier tardent à baisser (tout du moins sur Angers là où je me situe). Résultat : les emprunteurs sont pris au piège pour le moment !

Nous remarquons néanmoins que les prix de l’immobilier semblent s’arrêter de monter ce qui ouvre la voix d’une négociation pour les acquéreurs, chose impossible il y a encore quelques mois ! Bonne nouvelle donc.

Taux de prêt immobilier pour septembre 2022

Quid de cette rentrée ? Il semblerait selon les premiers retours des banques que la tendance se confirme et les taux vont continuer à monter sur cette fin d’année.

A l’heure où j’écris ces lignes, nous pouvons encore obtenir des taux inférieurs à 2% sur 25 ans pour les bons dossiers. Cela risque malheureusement d’être rapidement de l’histoire ancienne.

La majorité des banques sont déjà passés à plus de 2% et cela devrait continuer à monter. Ces dernières sont néanmoins bloquées par le taux d’usure car si elles augmentent trop rapidement leurs taux, elles ne pourront plus prêter aux clients étant donné que le TAEG du prêt (c’est à dire le taux global incluant l’ensemble des frais) dépassera le taux d’usure de la Banque de France.

Et pour la fin d’année ?

Sans cette notion de taux d’usure, les taux atteindraient probablement les 3% avant la fin de l’année. La Banque de France limite l’hémorragie et nous pouvons considérer que c’est une bonne nouvelle pour l’emprunteur (pour celui qui n’est pas bloqué par ce même taux d’usure…).

Difficile de prédire l’avenir même s’il est clair qu’à court terme les signaux sont à la hausse. Je parie sur des taux à 2,50% jusqu’à la fin de l’année puis, si la hausse continue, les 3% devraient être atteints en 2023. A la clé très probablement une baisse des prix de l’immobilier…

Affaire à suivre